Pôle Jeunes

Un ensemble de services pour les jeunes de 17 à 30 ans pour:
  • Vivre des rencontres inattendues, 
  • Vivre la foi là où on ne l’attend pas,
  • Vivre des projets collectifs,
  • Vivre des célébrations simples et créatives,
  • Se former,
  • Faire un chemin avec la Mission de France.
Permettre aux jeunes de prendre la place qu’ils souhaitent prendre et non pas celle qu’on voudrait seulement leur donner.
Sont membre du Pôle Jeunes les structures suivantes :
  • Le Service Jeunes
  • Le service des vocations
  • L’équipe de coordination jeunes pro.
  • L’association mission de France jeunes
  • L’école pour la mission
Le Pôle Jeunes est un carrefour de chemins complémentaires qu’un(e) jeune peut emprunter avec la mission de France.

Edito

Souffler !

Nous venons de célébrer la Pentecôte, moment où les apôtres ont reçu le souffle de l’Esprit, ce souffle de l’Esprit qui  nous a été transmis.

Cet été le Service Jeunes de la Mission de France propose aux jeunes de 17 à 30 ans des temps de vie à plusieurs pour expérimenter la présence et l’importance de ce souffle qui nous habitent:

Trouver son souffle pour la pratique du chant ou d’un instrument avec Parole & Musique(S);

Retenir son souffle devant les performances des artistes de la compagnie Alexis Gruss et s’initier à son tour à la pratique des arts circassiens avec Quel Cirque !;

S’essouffler au rythme de la marche et souffler devant les paysages qui défilent lors des temps de pause et de partage avec La randonnée sur le Chemin de Saint-Jacques.

Autant d’occasions de se réunir pour vivre des temps qui ont du sens et qui permettront à chacun de redécouvrir ce souffle qui nous fait vivre.
Damien

Les Services du Pôle Jeunes

null

Le Service Jeunes

Le service Jeunes t’invite à découvrir les intuitions de la Missions de France et à « Vivre la foi, là où on ne l’attend pas » au travers de sessions tout au long de l’année.

null

Être en équipe Jeunes Pros

c’est échanger sur ce qui fait nos vies et faire le lien avec ce qui se vit au travail. C’est l’occasion de cheminer à plusieurs, lorsque l’on s’engage pour son avenir…

null

L'école pour la Mission

L’école pour la Mission propose aux jeunes un Parcours de croyants et un chemin de réflexions autour de la confiance, « Faire confiance », à qui ? pourquoi ? Comment ?

null

Le Service des Vocations

Tu cherches à donner le meilleur de toi-même… Tu te demandes quoi faire de l’appel du Christ, fort ou murmuré, « Viens et suis-moi »… Prêtre, pour qui ? Prêtre au travail, ça existe ? Prêtre, pourquoi pas ?

Si la question résonne pour toi depuis longtemps, ou depuis peu, elle mérite de se poser tranquillement.

Le service des vocations t’accompagne dans ton cheminement a travers plusieurs propositions pour discerner.

null

La Communauté de l'Espérance

La Communauté de l’espérance, un lieu de vie, d’accueil et de rencontres, la Com’ est portée par ceux qui y vivent. Ils lui donnent leur empreinte, chaque année différente.

Pour méditer

Confinement et espaces intérieurs

En ce temps de confinement tu n’as peut-être qu’un petit espace comme lieu de vie. C’est peut-être l’occasion d’explorer des espaces plus intérieurs par exemple en méditant.

Pour méditer

Tu peux trouver pas mal de sites et applis pour apprendre à méditer. Il existe pleins de façons. En voici une à partir de la respiration (je ne suis pas spécialiste et ce n’est qu’une intro succincte).

Il est important d’avoir une posture où l’on se sent bien et qui reste dynamique.

Personnellement je me rends attentif aux espaces intérieurs qui s’élargissent avec la respiration. J’essaie de percevoir une circulation le long de la colonne, du sacrum jusqu’à la tête, même en haut de la tête. Se concentrer sur sa respiration permet de sortir de ses pensées. Si des pensées viennent regarde les passer comme on regarde une rivière couler. Accueille ce flot, ce qui se passe en toi, sans analyse, ni jugement, puis reviens à ma respiration.

En réalité ce n’est pas exactement ce que je fais, puisque j’en fait avant tout une prière.

Pour en faire une prière…

A la différence de la méditation il ne s’agit pas de se recentrer sur soi, mais de se centrer sur un autre. La prière est lieu de relation. Alors, lorsque tu te concentres sur ta respiration rappelle-toi que Dieu est Esprit, il est souffle. Il est ce qui circule en toi, celui qui élargit ton espace intérieur.

Se concentrer sur ta respiration peut être pour toi une façon de te mettre en présence de Dieu, ou de t’ouvrir à sa présence en toi et autour de toi, dans la maison, dans la cité…

Il m’arrive de prier pendant la journée le temps d’une inspiration et d’une expiration : ce que je reçois (l’inspire) et ce que j’offre (l’expire) comme un clin d’œil. Parfois cela suffit à vivre une oraison (une prière silencieuse longue).

Lorsque des pensées viennent, dès que tu t’en aperçois, tu peux les regarder passer comme la rivière, dans le cadre de la prière tu peux surtout les présenter au Christ, lui offrir, même si ce n’est pas terrible, même la colère ou quelque chose qui te fait mal ou honte : reviens à lui et dépose tout ça devant lui : comme un cadeau que tu laisses là, comme ton souffle qui laisse de la place au sien, de la place en toi pour Lui, puis pour les autres. C’est un autre qui t’accueilles tel que tu es, avec tout ce que tu es, avec ce que tu aimes et ce que tu n’aimes pas en toi. C’est lui qui te permet de t’accueillir ainsi.

Pour ne pas tourner sur toi-même, il s’agit de se mettre à l’écoute. On a toujours des choses à dire, et c’est important de le faire. L’essentiel de la prière chrétienne c’est faire silence, même si le silence intérieur est vraiment difficile, il important d’essayer de se taire. Et pour se mettre à l’écoute tu peux recevoir des paroles qui te sont données : les psaumes ou l’évangile du jour. Tu peux lire l’évangile au début ou en cours de route (quand tu t’y es préparé, qu’il y a de l’espace pour le recevoir). Pour méditer avec la parole de Dieu tu trouveras des infos ici : la méthode de Saint Ignace de Loyola qui a fondé les jésuites.

Un dernier point : On souhaite souvent prier pour des gens, ceux qui nous le demandent et ceux qui ne nous le demandent pas, ceux que nous aimons, qui nous sont proches, et ceux qu’on ne voit pas ou qu’on a du mal à aimer. On peut aussi prier à partir des gens. C’est-à-dire penser à leur vie, à eux, à ce qu’ils portent en eux de beau ou de lourd, les présenter simplement au Christ et aussi les

contempler : tu peux te remémorer leur visage, le Christ est aussi présent en eux, contemple-le à travers eux.

Témoignages