Région Bretagne

Région Bretagne

Paroles d’Olivier Weidert, équipe de Lannion

 

Je suis un jeune papa, et j’ai accueilli mon deuxième enfant le 9 mars dernier, quelques jours avant le début du confinement.

Vie familiale et vie professionnelle s’entremêlent et s’entrechoquent

Car en tant qu’ambulancier, je fais partie des premières lignes face au virus…

Régulierement appelé en urgence, je dois faire face à de nombreux imprévus.

Drôle d’époque, où le masque est plus important que la poignée de main.

Comment répondre aux peurs, aux angoisses des patients, alors que moi même j’en ai ?

Mon sentiment du moment, c’est la peur !

Peur de ramener le virus, peur de contaminer.

Pourtant, porté et animé par la parabole du bon Samaritain, je continue mon chemin d’humain.

Comment vivre cette énergie du service d’un côté et le confinement de l’autre ?

Comment expliquer à ma petite fille de 3 ans et demi qu’il est interdit de sortir, alors que son papa lui le peut… et le doit ?

Elle me voit partir au volant d’un véhicule blanc avec une étoile bleu ou une croix rouge et s’interroge.

Aujourdhui dimanche, nous avons fêté la réssurection de Jésus… mais quel est le message pour aujourdhui ?

Message de vie, ignoré par le chacun pour soi ?

Médiatiquement le mot solidarité est pleinement célébré, et pourtant, voici une personne allongée sur le trottoir, et personne ne s’arrête… ?

Car oui, encore plus aujourdhui, la maladie peut frapper dans l’indifférence.

A la sortie de cette obscurité, serons-nous toujours porteurs de lumières ?

Resterons-nous le samaritain de quelqu’un ?

Il nous faudra inventer de nouvelles communications, de nouvelles appproches,

Immense défi pour demain…

Olivier Weidert, équipe de Lannion (22)

mdfadmin

mdfadmin

      Laisser un commentaire

      *